Structure organisationelle

L'association Ibn Al Baytar a été créée en 1999 selon le Dahir N°1-58-376 de la  Joumade I, 1378 (15 nov. 1958). C'est une Organisation Non Gouvernementale

       Origine de la création de l’association ?

L'association Ibn Al Baytar compte 30 membres et un Conseil d'Administration composé de 9 personnes :

Présidente: Charrouf Zoubida
Président Adj: Chefchaouni Abdellah
Secrétaire général: Chafchaouni Mohamed
S.G. Adjoint: Nejjai Slaoui Faouzie
Trésorier: Ghanmi Mohamed
Trésorier Adj: Abied Abdellah
Conseiller Economique: Fouad Jazouli
Conseiller Alphabétisation: Tadlaoui Kadiri Souad
Conseiller Technique: Abdellah Cherkaoui Saleh

Le nombre de salariés est de 2 personnes.

L'Association Ibn Al Baytar a ses locaux à Rabat pour la coordination nationale et un bureau à Agadir pour la coordination locale. Le territoire concerné par les projets recouvre 5 provinces : Agadir Idaoutanane, Chtouka Ait baha, Essaouira, Taroudant, Tiznit.


Domaines d’actions

Les domaines d'actions de l'Association Ibn Al Baytar s'inscrivent dans une démarche de développement durable des PAM au Maroc ; à savoir concilier le progrès économique et social et la préservation de l'environnement.

L'approche de l'association Ibn Baytar tente de concilier la recherche et les actions, à travers :
 La protection de l’environnement par la promotion et la protection des plantes médicinales marocaines (PAM),
 La défense des Indications Géographique
 La promotion de la femme en milieu rural par la réalisation d’activités génératrices de revenus basées sur les PAM,
 La promotion de l’économie sociale et solidaire et du commerce équitable.


La formation et les activités génératrices de revenus sont deux activités clés qui encouragent, d’une part, la protection de l’environnement et les plantes médicinales et, d’autre part, la promotion de la femme en milieu rural. Ce n’est que lorsque les gens toucheront un revenu provenant de la nature et de ses richesses qu’ils seront disposés à défendre ces richesses naturelles. L’organisation Ibn Al Baytar entend donner la priorité aux femmes du milieu rural, dont les possibilités d’acquérir un revenu sont très réduites. Les femmes sont les acteurs centraux dans le développement du milieu rural et de plus, elles sont proches de la nature. Elles connaissent les plantes et leur utilisation.

Leurs connaissances combinées aux connaissances acquises par l’analyse chimique des plantes, représentent un instrument puissant pour promouvoir les PAM également sur le marché international.